• Métier à broder suite 3

    La toile !! Coupée le plus rectangulaire possible (oups oups).

    On peut dire qu'elle m'aura donné du fil à retordre

    d'abord le matériel nécessaire :

    Les pieds presseurs :

    Le basique  pour les coutures droites, le double entraînement pour le tissus un fois plié devenu assez épais (même avec ce pieds là ça a coincé aux entournures )

    Le pied presseur pour les points de surjet (la partie la plus ennuyeuse mais bon personne ne m'a mis un couteau sous la gorge pour que je le fasse  non !!!)

    Et le pied spécial quilting pour les points libres à la fin (une première pour ma part pourvu que ça aille).

    1ère étape le surjet :

    Comme tout mon métier est en rose les coutures sont aussi en rose, surjet et double couture à l'aide de l'aiguille double 6 mm, justement.

    Le rendu au dos de la couture je n'aime pas trop. Bon ok je n'avais encore jamais utilisé mon aiguille double et je n'avais aucune idée que ça donnait de zig-zag un petit peu disgracieux à mon goût (je vais faire avec d'autant qu'il ne se verra pas au final.

    2ème étape piqure de la pièce en rabattant d'un côté en deux de l'autre en 3 pour avoir les épaisseurs de tissus voulu pour le résultat final (hou là le pied presseur double entraînement à eu du mal, aurais-je vu trop épais ???).

    Ceci dit j'y suis arrivée en pestant mais j'y suis arrivée.

    La partie la plus petite sera fixée au cylindre.

    Pour consolider la partie la plus grande (3 épaisseurs de tissu) j'ai voulu quilter et pour une fois à la machine. Aïe, aïe, aïe, c'est beaucoup plus difficile que ce que j'avais imaginé.

    Bon d'abord décalquer un motif sur papier calque puis passer la roulette sur le motif pour le perforer (ça je sais faire pas trop de problème).

    Ensuite marquer le tissus (pas au papier carbone ça tâche). Bon oui mais avec quoi ? Finalement m'est revenu en mémoire une vidéo de broderie vue il y a peu de temps (il faudra que je la retrouve sur le net).

    Bref vous perforez le papier calque puis à l'aide d'une petite brosse la dame filmée apposait de la poudre à marquer sur le papier calque perforé, celle-ci passait par les petits trous et allait marquer le tissus.

    Oui mais alors me direz-vous cette poudre c'est quoi ? . Je n'en sais RIEN et la brosse je la trouve où ? . Je n'en sais RIEN.

    Pas grave j'ai des idées : Nous avons toutes dans notre salle de bain (bon ok presque toutes) un pinceau à maquillage et de la poudre que l'on sait partir très facilement à l'eau et au savon (genre poudre terre de sienne).

    Ok j'ai ça pas de soucis je m'y colle.

    et voilà le résultat. D'accord mon tissu est tout piqué je l'avais laissé sous le calque quand j'ai perforé ce dernier mais ça aussi ça va disparaître au lavage.

    Là où ça s'est plus que corsé c'est à la piqure à main levée au pied à quilter (je ne l'avais jamais fait avant).

    Le résultat n'est pas concluant. Mon chéri d'amour à beau me dire d'être indulgente avec moi-même étant donné que c'est une première, que de toute manière ça ne se verra pas une fois que la toile sera tendu par-dessus. Il n'empêche j'ai du boulot pour maîtriser la chose avant de terminer le plaid pour ma jeune sœur si non son cadeau de Noël ne va ressembler à rien à cause d'un quilting raté (à moins que j'ai le temps de le réaliser à la main) et il est hors de question que j'offre quelque chose qui ne me convienne pas c'est dit

    Maintenant le tout est lavé et il n'y a plus qu'à attendre que cela sèche pour que je le fixe sur les cylindre

     

    « Métier à broder suite 2Métier à broder suite 4 »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :